Featured

[EN/DE/IT/FR/AR] Frontex out of Africa! Join our International Action Day on 18/12/2023

[German/Italian/French/Arabic below]

English

Dear Abolish Frontex supporters,
In 2006 Frontex deployed Hera, its first joint operation outside Europe, in an attempt to stop migration from Senegal to the Spanish Canary Islands. This made an already dangerous journey even more difficult and included the involvement in illegal pushbacks. Since then, the EU has doubled down on its endeavor to turn African countries into EU border outposts and stop migrants before they even have a chance to claim asylum. In 2023, Frontex had liason officers stationed in 3 West African countries, was negotiating status agreements (that would enable Frontex missions on the ground) with 2 of them – Senegal and Mauritania –, and had set up ‘risk analysis cells’ in 8. And that’s only what we know of, since Frontex makes an effort to keep this kind of information secret from the public. 

Continue reading “[EN/DE/IT/FR/AR] Frontex out of Africa! Join our International Action Day on 18/12/2023”

Votez contre le déploiement de Frontex en Belgique !

[FR] – COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Ce jeudi 25 avril 2024, le projet de loi Frontex de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden sera soumis au vote des parlementaires fédéraux. Ce texte donne le cadre légal au déploiement de Frontex sur le territoire belge, pour assister la Police Fédérale dans la gestion des frontières, et la Police Aéronautique en tant qu’escorte des personnes  visées par une mesure de retour forcé.
La campagne #Abolish Frontex s’oppose à ce projet de loi et rappelle aux parlementaires fédéraux qui s’apprêtent à voter le texte que :
  • l’agence Frontex a fait l’objet de très nombreuses accusations et enquêtes lors de refoulements (push backs illégaux) notamment en mer Égée ou encore en Europe de l’Est,
  • de nombreuses ONG ont pointé la responsabilité de l’agence Frontex dans des actes relevant de traitements inhumains par le passé, notamment en ayant séparé des enfants de leur mère lors d’une expulsion de Grèce.
  • les agents de Frontex collaborent activement avec les soi-disant garde-côtes libyens, qui sont impliqués dans des crimes contre l’humanité, notamment des actes de torture et de traite des êtres humains,
  • Fabrice Leggeri, ancien directeur de Frontex, et aujourd’hui candidat du Front National aux élections en France, a lui-même reconnu l’incompatibilité des missions de l’agence avec le respect des droits humains.
Si ce projet de loi est voté, les agents de Frontex pourront être déployés dans les aéroports, les ports maritimes, dans la gare de Bruxelles-Midi au terminal Eurostar pour y assurer les contrôles frontaliers, procéder à des privations de liberté sur le territoire belgedans la rue, à la sortie des centres d’accueil, dans les transports en commun, à la gare ou au commissariat – sils estiment que cela entre dans le champ des « missions à exécuter sur le territoire belge ».  Cette disposition leur permettrait, le cas échéant, d’agir seuls dans l’attente d’une force de police belge.
L’agent Frontex agira dans ce cas comme un agent de police belge sans en être un. Avec quel(s) moyens de défense, immédiats ou ultérieurs, pour les personnes concernées ? Quels seront les recours légaux efficaces en cas d’abus et de violations des droits humains ?
Les activités de Frontex sont en contradiction avec l’application des droits fondamentaux des personnes en migration. Le Conseil d’État l’a par ailleurs souligné dans son examen de l’avant-projet de loi, mais aucune modification n’ a été introduite dans la version finale pour répondre à ces inquiétudes.
Nous appelons les parlementaires fédéraux à rejeter ce projet de loi. Nous les appelons à la clairvoyance et à ne pas céder au narratif populiste et anxiogène de l’extrême droite. En cédant à ce narratif, les parlementaires soutiennent les grands gagnants de la construction de l’Europe forteresse: l’extrême droite et le complexe militaro-industriel de surveillance des frontières, acteurs complices des business politiques et économiques frontaliers qui collaborent étroitement avec Frontex.
Nous nous opposons fermement à ce projet de loi qui permettrait à une force internationale d’agir sur notre sol de manière à surveiller, arrêter et expulser les personnes en migration sans leur fournir aucune garantie de recours efficace.
Nous nous opposons au maintien de Frontex, l’agence de l’UE financièrement la mieux dotée, et démocratiquement la moins contrôlée, qui permet à ses fonctionnaires le port et l’usage d’armes létales. Nous nous opposons à tous les murs réels ou virtuels, comme en bâtit Frontex jusqu’au coeur de l’Europe forteresse.
Nous suivrons de près les résultats du vote de jeudi et en tirerons des conséquences le 9 juin.
> ÉCRIRE AUX PARLEMENTAIRES DE TOUS LES PARTIS :
      • CD&V : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • DÉFI : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • ÉCOLO-GROEN : cliquez sur ce lien puis sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle et ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • INDÉPENDANT : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • LES ENGAGÉS : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • MR : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • NV-A : cliquez sur ce lien puis sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle et ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • ONAFH : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • PS : cliquez sur ce lien puis sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle et ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • PVDA-PTB : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • VLAAMS BELANG : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne
      • VOORUIT : cliquez sur ce lien si vous utilisez une application de messagerie installée (comme Outlook, Mail ou Thunderbird), ou utilisez ce modèle pour rédiger votre message si vous utilisez un compte mail en ligne

On International Migrants Day activists demand an end to Frontex’s activities in Africa

15 December 2023 – On 18 December 2023, International Migrants Day, activists across Africa and Europe taking part in the Abolish Frontex International Action Day will draw attention to the havoc wreaked on African countries by the EU’s obsession with stopping migration and demand an end to Frontex’s engagement on the continent. 
Recent investigations revealed that the European Border and Coast Guard agency Frontex systematically shares the coordinates of migrant boats with a Libyan militia accused of war crimes. The militia has kidnapped more than 1000 people on the move since May this year and forcibly returned them to Libya, where they are tortured, subjected to forced labour and ransom payments. 

Continue reading “On International Migrants Day activists demand an end to Frontex’s activities in Africa”

Abolish Frontex on the Civil Fleet Podcast

In advance of the upcoming action day, we talked to the Civil Fleet podcast about Frontex’s wrongdoings on the African continent, the problems with border externalisation, and why the EU border regime needs to be abolished.

Listen to the episode on Spotify, Apple Podcasts, Google Podcasts, or directly here.

EU planning new anti-migration deals with Egypt and Tunisia, unrepentant in support for Libya

19 November 2023 – The European Commission wants to agree “new anti-smuggling operational partnerships” with Tunisia and Egypt before the end of the year, despite longstanding reports of abuse against migrants and refugees in Egypt and recent racist violence endorsed by the Tunisian state. Material and financial support is already being stepped up to the two North African countries, along with support for Libya.

The plan for new “partnerships” is referred to in a newly-revealed annex of a letter from European Commission president, Ursula von der Leyen, that was sent to the European Council prior to its meeting in October and published by Statewatch.

Read the article on the website of Statewatch.

AI in border control and surveillance: Current and future implications

The European architecture for border surveillance has been continuously expanding in an attempt to detect, deter and repel refugees and migrants. For those who manage to enter, they are biometrically registered and screened against large-scale databases, raising serious concerns on privacy violations, data protection breaches and questions of proportionality. 

Recently Euromed Rights launched a new fact sheet with infographics on the use of Artificial Intelligence for border control and surveillance. The fact sheet is based on the report ‘Europe’s Techno Borders‘ which Euromed Rights and Statewatch published earlier this year.

Frontex in Africa

In 2006 Frontex deployed Hera, its first joint operation outside Europe, in an attempt to intercept migrants travelling by boat from Senegal to the Spanish Canary Islands. This made an already dangerous journey even more difficult and included the involvement in illegal pushbacks. Since then, the EU has intensified its efforts of turning African countries into EU border outposts and stopping migrants on the way to Europe before they even have a chance to claim asylum. In advance of the Abolish Frontex International Action Day on 18 December, this article provides an overview of Frontex’s activities on the African continent that are public knowledge. Continue reading “Frontex in Africa”

Solidarity with uprising in Medved’ov migrant detention center (Slovakia)

[Taken from the Instagram of the Frachcollective] 20 October 2023 – Yesterday, 45 detained people on the move entered into a hunger strike protesting their detention at the Slovakian-Hungarian border town Medved’ov. Mostly Kurdish people from Iraq and Turkey, as well as people from Afghanistan, are detained since weeks, some for months, without any information on the reasons why or for how long.

The night before 30 riot police with dogs entered the detention center to intimidate people on the move who are demanding their freedom. Continue reading “Solidarity with uprising in Medved’ov migrant detention center (Slovakia)”

Frontex: deportations at record high in first half of 2023

The European Union’s border agency, Frontex, facilitated the deportation of nearly 18,000 individuals from EU territory during the first half of 2023, marking an unprecedented peak. This surge in removals, executed through both scheduled flights and “voluntary” return procedures, demonstrates a 60% upswing in deportations compared to the corresponding period in 2022.

Read the full post on Statewatch’s website.

New Frontex contracts for aerial surveillance flights

2 October 2023 – On 5 September Frontex awarded new framework contracts for manned aerial surveillance flights on land and coastline to the companies CAE Aviation (Luxembourg) and European SAO (Malta). Under this contract they will fly scheduled and unscheduled flights from a base airport on request, “to report objects and events of interest to a Coordination Centre designated by Frontex” in support of its operations.

The contracts have a duration of 24 months, with a (in principal automatic) renewal for the same period. The maximum value is €14 million, which can be increased with up to 50% – something that regularly happened with previous similar contracts. Frontex guarantees at least 400 flight hours. A representative for each company has to be present in its headquarters in Warsaw to plan flight activities and receive feedback. Continue reading “New Frontex contracts for aerial surveillance flights”

Scroll down to content